Allez les filles : plus de femmes en ICT

Les femmes sont sous-représentées dans les fonctions ICT en Belgique. Notre pays est en outre celui d’Europe qui compte le moins de diplômées en informatique. Diverses initiatives tentent d’inverser la tendance.

Notre pays se trouve confronté à un défi de taille : les postes ICT sont occupés à 86 % par des hommes, ce qui est supérieur à la moyenne européenne (83 %), comme l’indiquent les chiffres d’Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne.

 

Le plus petit nombre d’étudiantes

Mais ce n’est pas tout : un rapport de l’OCDE (Organisation de coopération et de Développement économiques) révèle que les femmes représentent à peine 7 % des nouveaux étudiants en ICT dans l’enseignement supérieur en Belgique. Toujours d’après l’OCDE, les filières informatiques ne comptent en moyenne que 19 % de filles.

La situation va-t-elle s’améliorer ? Oui, mais pas de manière spectaculaire. Une étude du magazine spécialisé Computable fait état de 25 % d’inscriptions en plus pour l’année académique 2018-2019 par rapport à l’année précédente dans les filières informatiques de 15 universités et hautes écoles.

 

Pourquoi les femmes ne sont-elles pas tentées par l’informatique ?

Selon l’Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), trois grands facteurs expliquent et favorisent la faible présence des femmes dans le secteur des ICT : 

  • Les femmes manifestent moins d’intérêt et suivent moins souvent une formation de spécialiste en informatique.
  • L’idée selon laquelle l’évolution de la carrière dans le secteur ICT est plus favorable aux hommes est bel et bien présente.
  • L’univers informatique est encore et toujours considéré comme un bastion masculin.

 

ttps://www.europeandatajournalism.eu/News/Data-news/The-ICT-sector-is-booming.-But-are-women-missing-out

Notre pays n’a jamais fait face à une telle pénurie de profils ICT. Le peu d’attrait des femmes pour le secteur dans notre pays pose donc un réel problème. Les secteurs technologiques doivent sensiblement renforcer leurs effectifs. Ils doivent donc attirer un maximum de collaborateurs, hommes ou femmes.

https://datanews.knack.be/ict/magazine/de-jacht-op-it-ers-hoe-erg-is-het-nu-echt-gesteld-met-de-arbeidsmarkt/article-normal-1378255.html

 

Les avantages du secteur des ICT

D’après le European Data Journalism Network (EDJNet), les conditions de travail dans les métiers de l’informatique sont meilleures que dans la plupart des autres secteurs. Le cadre social et les horaires flexibles pourraient plaire à beaucoup de femmes. Qui plus est, les ICT constituent l’un des secteurs les plus rémunérateurs. L’augmentation du nombre de femmes dans le secteur informatique pourrait donc contribuer à combler l’écart salarial.

 

https://www.eurofound.europa.eu/nl/surveys/european-quality-of-life-surveys/european-quality-of-life-survey-2016

https://www.europeandatajournalism.eu/News/Data-news/The-ICT-sector-is-booming.-But-are-women-missing-out

Les fonctions informatiques sont souvent envisagées sous un angle purement technique. Or les ICT ne se limitent pas à la technologie. Ingrid Gonnissen, élue 'ICT Woman of the Year 2018' par le magazine IT Data News : "Les ICT sont un domaine créatif et innovant qui s’appuie sur la technologie. Les informaticiens imaginent des solutions pour aider les gens. Une mission que les hommes et les femmes peuvent et veulent remplir."

 

Diverses initiatives

Diverses initiatives ont vu le jour afin d’inciter les femmes à entamer des études ou une carrière dans les ICT. Le gouvernement a déjà mis en place les plans d’action STEM pour attirer à la fois les filles et les garçons dans les filières Science, Technology, Engineering et Mathematics.

Des initiatives individuelles sont aussi mises en place.

Ingrid Gonnissen a récemment lancé le 'Young Potential Boostcamp’, un projet destiné à aider les étudiants en dernière année ou starters affichant une passion pour les ICT à bien démarrer leur carrière en les associant à un mentor du secteur. 

Yes She Can est une initiative bruxelloise signée Lola Wajskop et Lola Dasmki, qui vise à promouvoir la diversité des genres au sein des études d’ingénieur civil. Et chez Microsoft, tous les collaborateurs ont récemment pu amener leurs filles au bureau pour leur faire découvrir la diversité des ICT. 

Comme quoi toutes les initiatives sont utiles et bienvenues.

Intéressé par notre offre?

Vous souhaitez un rendez-vous commercial ? Un conseiller vous rappelle.

Découvrez encore plus