Les business models sont en train de changer

14.04.2017

Pas de révolution, mais quelques grandes tendances et des défis sous-jacents. C’est en ces termes que l’on pourrait résumer l’impression générale qu’a laissé le Mobile World Congress sur Gabriel Flichy, Chief Network Officer d’Orange Belgique.

"Une chose est sûre : tout le monde se sent concerné par les évolutions du secteur des mobiles. Le Mobile World Congress est devenu un événement colossal, où tous les secteurs sont représentés." Telle est la première impression que nous livre Gabriel Flichy qui était présent à cette grand-messe de la téléphonie mobile.

Deuxième constat : "D’un point de vue strictement technique, je ne vois pas de véritable révolution, mais plutôt quelques grandes tendances se dessiner. Outre les appareils et l’IoT, d’autres tendances sont moins visibles et plus profondes. C’est notamment le cas de la 5G, du network slicing (découpage du réseau) et de la virtualisation, trois technologies étroitement liées qui sous-tendent toutes les (r)évolutions à venir."

 

La 5G

La 5G est la nouvelle technologie radio qui optimisera l’eMBB, la mMTC et l’uRLLC. L’eMBB (enhanced Mobile Broadband) permet d’augmenter le débit pour répondre aux exigences de la vie ultra-connectée. La mMTC (massive Machine Type Communication) est la capacité à connecter toujours plus d’individus sur une surface relativement réduite, comme dans les smart cities. L’uRLLC (ultra-Reliable Low Latency Communication) consiste à garantir une très grande fiabilité avec une faible latence, des fonctionnalités nécessaires pour piloter des drones et des robots ou pour les voitures autonomes.

 

Le network slicing et la virtualisation

"Même si cela relève encore de l’ordre du gadget, on commence à bien comprendre comment des appareils coexisteront sur un même réseau pour différentes finalités" explique Gabriel Flichy. "C’est là que le network slicing entre en jeu. Il s’agit d’allouer des tranches du réseau à différents usages précis en fonction de critères de performance. La voiture connectée est un exemple typique d’application à faible latence, tandis que d’autres applications plus futuristes, notamment dans la logistique, pourront avoir besoin d’énormément de connexion pour gérer beaucoup d’objets de façon très concentrée." La technique centrale du network slicing est la virtualisation, qui est aussi à la base du concept de réseau à la demande.

 

Des défis inhérents aux tendances

Gabriel Flichy en profite pour épingler quelques défis sous-jacents à ces nouvelles tendances technologiques : "Pour que la 5G devienne une réalité, les opérateurs doivent avoir plus de spectre et donc plus d’antennes. Cela suppose des évolutions réglementaires, mais aussi une réflexion sur l’acceptabilité sociale et les questions environnementales. Par ailleurs, les vendeurs et les opérateurs devront trouver des moyens pour passer graduellement de la 4G à la 5G, pour des raisons tant pratiques que financières."

Un autre défi sous-tend ces avancées technologiques : distinguer les gadgets de l’indispensable. Gabriel Flichy : "Beaucoup d’applications présentées au MWC relèvent du gadget, mais certains d’entre eux sont amenés à devenir indispensables. C’est notamment le cas des appareils, mais pas encore des montres connectées ou des casques de réalité virtuelle. Et si tout le monde met beaucoup d’espoir dans la voiture connectée, c’est parce qu’elle tend à s’imposer peu à peu."

 

Un engouement qui bouleverse les business models

"L’engouement pour le mobile est gigantesque. Je suis convaincu que beaucoup de business models sont en train de changer. Ce ne sont plus les opérateurs qui volent la vedette comme il y a quelques années. Ils restent bien sûr indispensables dans une certaine mesure, mais les constructeurs et beaucoup de secteurs auparavant absents sont aujourd’hui intéressés par le mobile. La technologie sera déployée à moyen terme, mais il reste beaucoup à faire sur les cas d’usage", conclut Gabriel Flichy.

Découvrez les autres tendances épinglées au MWC et apprenez-en plus sur la 5G.

Bonjour, intéressé-e
par notre offre ?
Bienvenue sur
Orange.

Merci de votre intérêt pour nos offres business, organisons un rendez-vous commercial.

Êtes-vous déjà client-e business chez Orange ?