LTE, un grand pas en avant

23.05.2013

Le futur est à portée de main. Nous lancerons bientôt le LTE, ou Long Term Evolution, sur le marché belge. Cette quatrième génération de communication mobile est une étape importante, même si les technologies précédentes restent d’actualité pour vous et votre entreprise. Nous avons demandé à Pieter Ballon, professeur à la VUB et responsable de recherche chez IBBT, et à Philippe Toussaint, Director Business Transformation chez Orange, ce que nous réserve l’avenir de la technologie mobile.

 

Le LTE est-il la technologie du futur ?  

Pieter Ballon: “Nombreux sont ceux qui présentent le LTE comme la grande technologie novatrice. Les opérateurs parlent de quatrième génération de téléphonie mobile. Et bien qu’une instance officielle comme l’ITU (International Telecommunications Union) soit d’avis que le LTE ne va pas encore assez loin sur le plan de la largeur de bande, j’estime qu’il s’agit d’un grand pas en avant. Il faut savoir que la technologie mobile connaît une énorme évolution tous les dix ans. La première génération a vu le jour en 1981, le réseau gsm est né dix ans plus tard et l’UMTS, la troisième génération, est apparu vers 2001. Le LTE, soit la quatrième génération, marque donc le début d’un nouveau cycle. Les technologies intermédiaires, comme le HSDPA, sont plutôt des améliorations de technologies existantes.”

 

La largeur de bande supérieure est-elle le grand atout du LTE ? Et quelle est la rapidité du LTE ?

Pieter Ballon: “Le LTE nous fournira, en effet, davantage de largeur de bande et des vitesses supérieures. C’est d’ailleurs une constante, au fil de toutes les évolutions de ces dix dernières années. Mais le LTE a un autre grand atout, outre la largeur de bande et la vitesse : cette technologie permet enfin le passage à un réseau entièrement basé IP. Je pense au Voice over IP (VoIP) ou, en termes simples, aux appels via votre connexion internet. La voix est envoyée, par ce biais, sur le réseau mobile sous la forme d’un paquet de données. Aujourd’hui, la voix et le data sont encore distincts. Le LTE met un terme à cette différence. Et comme la rapidité du LTE l’expose moins aux retards sur la connexion, cette technologie assure aussi une conversation fluide par internet.”

Philippe Toussaint: “Pour concrétiser la vitesse du LTE, on peut imaginer que les vitesses théoriques que nous pouvons atteindre sont de 100 Mbps (mégabits par seconde) en téléchargement descendant et de 50 Mbps en téléchargement ascendant. Dans la pratique, je pense que cette technologie permettra de 5 à 12 Mbps en trafic descendant et de 2 à 5 Mbps en trafic ascendant. C’est mieux que ce que la plupart des connexions fixes à haut débit atteignent en pratique. Mais le plus grand atout est l’amélioration de la latency, soit le temps de réponse. A la clé ? Une interaction, soit une vitesse de réaction, plus rapide qu’avec une technologie telle que l’ADSL. Cela représente d’emblée un grand pas en avant pour l’utilisateur. De plus, la technologie exploite plus efficacement le spectre radio et nous pouvons ainsi servir proportionnellement plus d’utilisateurs mobiles.”

Le LTE permet un vrai haut débit mobile.

Pieter Ballon : Professeur à la VUB et responsable de recherche chez IBBT.

 

 

Très bien, mais quelles sont les avancées concrètes pour les entreprises d’un réseau comme le LTE  ? Quelles applications professionnelles permet-il ?

Philippe Toussaint: “Les applications professionnelles s’inscrivent dans la lignée des avantages en matière de temps de réponse. Du point de vue du marché professionnel, au-delà d’un confort accru pour l’utilisation en mobilité de laptops et de tablettes, je pense aux applications en temps réel comme la télésurveillance, les caméras, l’enregistrement de plaques minéralogiques de voitures. Mais des applications biométriques comme le contrôle de l’iris ou des empreintes digitales sont également possibles.  Grâce au LTE, le haut débit mobile, qui nous permet d’établir une connexion à internet quasi temps réel n’importe où, depuis n’importe quel appareil portable, devient vraiment possible.”  

Pieter Ballon: “Jusqu’à présent, la vidéophonie était essentiellement théorique. Les choses changent avec le LTE. Mais si nous voulons un environnement à haut débit mobile doté de la capacité pour envoyer de gros fichiers en toute mobilité, nous devrons encore faire preuve d’un peu de patience... Même si les perspectives sont prometteuses.”

 

Le trafic data explose aujourd’hui grâce aux smartphones et aux tablettes. Ce succès est-il à la base du LTE ?    

Philippe Toussaint: “Je pense qu’il est exagéré de parler d’explosion du data. Mais nous notons une croissance manifeste de la communication mobile de données. Et elle est due, en effet, à l’essor des smartphones et des tablettes dotées d’une carte SIM data intégrée. Le trafic data via des portables équipés de clés USB diminue, pas de manière spectaculaire, mais légèrement. Logique : les portables sont remplacés par des smartphones et des tablettes.”  

Pieter Ballon: “Je pense que la congestion sur le réseau est le principal moteur pour le LTE. Grâce aux iPhone et aux appareils Android, la croissance du trafic data mobile se maintiendra et s’accélérera sans doute. Le tout, avec un trafic vocal naturellement constant, car les gens continuent à appeler depuis leur mobile. Cette nouvelle technologie coexistera cependant un certain temps avec les réseaux traditionnels. Les pouvoirs publics n’imposent, en effet, aucune couverture obligatoire. Au début, je ne m’attends qu’à un déploiement dans certaines zones stratégiques comme les villes ou les grands centres d’affaires. Il faudra donc encore quelques années avant que le LTE se concrétise. Des réseaux LTE sont toutefois déjà opérationnels, tant aux Etats-Unis qu’en Suède. Nous ne parlons donc pas d’horizons lointains dans le temps.”

 

Quelles sont les autres technologies ou normes comme le wifi ou les femtocellules qui restent d’actualité ? Et qu’en est-il de la combinaison des technologies ?   

Pieter Ballon: “Une norme mobile comme le wifi reste d’actualité. Mais comme nous l’avons dit, le LTE permet un vrai haut débit mobile, ce qui vous assure partout un accès sans fil à internet. Cette technologie est donc un redoutable concurrent pour le wifi. La technologie des femtocellules permet pour ainsi dire à chacun de disposer d’une station de base au bureau ou à domicile, en plus des mâts gsm plus grands. Si cette technologie perce vraiment, la concurrence sera encore plus grande. En outre, même si des technologies de niche ne manqueront pas d’encore voir le jour, l’impact du LTE sera grand. Les opérateurs doivent, en effet, renouveler toute leur infrastructure. La technologie ne sera dominante que dans la mesure où elle est effectivement déployée.”

Philippe Toussaint: “Je pense, bien sûr, que d’autres technologies restent d’actualité, même si l’une prédomine sur l’autre. Certaines, comme le NFC (Near Field Communication) et le Bluetooth, dans un cadre B2C pour les paiements mobiles, par exemple. Mais il convient de toujours tenir compte du ‘trade off’ entre la technologie et le confort d’utilisation, car plus de technologie signifie souvent moins de convivialité. Si plusieurs technologies sont possibles, il est également plus difficile pour un opérateur de garantir un service optimal, pour la simple raison que l’on ne peut avoir de prise sur tout. En ce sens, Orange se focalise sur le LTE et sur une transition graduelle et fluide. Cela me paraît l’idéal pour l’utilisateur final.”

Vous pouvez donc vous préparer à un avenir avec le LTE et des opérateurs comme Orange s’y lancent déjà. Et même si cette quatrième génération de communication mobile n’écarte pas d’emblée d’autres technologies comme le wifi et le Bluetooth, elle promet de se hisser au rang de principale application sur le marché. Avant tout, parce que le LTE a d’ores et déjà convaincu de nombreux opérateurs internationaux et utilisateurs de par le monde. Mais surtout parce que cette technologie se distingue par ce petit plus qui fait toute la différence : une plus grande largeur de bande, une vitesse supérieure et un temps de réponse amélioré. Le LTE permet, en outre, de servir plus d’utilisateurs mobiles et d’assurer la transition vers un réseau entièrement basé IP. Plus vite, mieux, plus grand... Précisément ce qu’attend votre entreprise à une époque où ‘travailler sur site’ l’emporte et où une communication mobile de qualité est plus cruciale que jamais.

Philippe Toussaint

 

Hello, Interested
in our offer?
Welcome to
Orange Business.

Thanks for your interest in our offers, let's schedule a meeting.

Are you already an Orange Business customer?