Le réseau 3G d'Orange Belgium fait place à la 4G et à la 5G

La technologie mobile évolue constamment. Ces dernières années, l’évolution la plus marquante est la diminution constante du nombre d’utilisateurs avec un appareil 3G. Le nombre d'appels vocaux et le trafic de données sur notre réseau 3G ne représentent plus qu'une fraction du volume du trafic sur notre réseau.
Par conséquent, la capacité qu'Orange Belgium a dédiée aux communications 3G est largement sous-utilisée ce qui engendre des inefficacités notamment au niveau de la consommation énergétique. Grâce à la désactivation de la 3G, la capacité libérée pourra être réutilisée pour les nouvelles technologies telles que la 4G et la 5G.

Le fait que les utilisateurs mobiles communiquent moins via la 3G est un phénomène mondial et nous constatons que les opérateurs mobiles d'Europe, d'Amérique et d'Asie suppriment progressivement leurs réseaux 3G. Aux États-Unis, la 3G est totalement désactivée depuis l'été 2022 et seuls les réseaux 4G & 5G sont encore accessibles. En Belgique, les trois opérateurs mobiles historiques ont récemment annoncé leurs plans d’arrêt progressif de la 3G. 

Orange Belgium commencera à abandonner son réseau 3G à partir de janvier 2024 et procédera par étapes : nous travaillerons par zones afin de désactiver complétement la 3G sur l’entièreté du territoire belge d’ici le courant de l'année 2025. 

 

 

Vous trouverez plus d'informations ci-dessous dans la foire aux questions :

 

Quel est l'impact pour moi en tant qu'utilisateur ?

La grande majorité des clients Orange communiquent via la 4G, tant pour les appels vocaux (Voix sur LTE, VoLTE), que pour les données. La désactivation de la 3G n'aura donc qu’un impact limité pour la plupart des utilisateurs.

 

Y aura-t-il moins de couverture sans le réseau 3G ?

La couverture de la 4G est supérieure à celle de la 3G, tant au niveau de la couverture intérieure et extérieure qu’en termes de capacité. 

 

Les anciens téléphones 3G sont encore utilisés dans notre entreprise, continueront-ils à fonctionner ?

Les anciens téléphones mobiles 3G pourront se connecter en 2G, qui offre une qualité comparable pour les appels vocaux à celle de la 3G.

Par contre, le réseau 2G est moins adapté à de gros volumes de trafic de données. Par conséquent, si vos collaborateurs utilisent un appareil 3G pour échanger des données mobiles, il est recommandé de  passer à un appareil 4G qui supporte également la VoLTE.

Votre carte SIM doit également être compatible avec la 4G/5G (nano SIM). Si vous possédez encore une carte SIM 3G (mini ou micro SIM), demandez qu’elle soit remplacée par votre Fleet Manager ou dans un shop Orange lors de l’achat d’un appareil 4G or 5G.

Il est également important que le plan tarifaire autorise également la 4G, ce qui est le cas de la plupart des formules Orange. Si vous avez des questions à ce sujet, veuillez contacter le service clientèle ou votregestionnaire de compte, nous nous ferons un plaisir de le vérifier pour vous. 

Avec la 4G, vos collaborateurs pourront surfer avec tout le confort et pourront également appeler via la 4G (Voice over LTE, VoLTE). Ils bénéficieront ainsi d’une qualité de son nettement supérieure ainsi qu’un établissement de la connexion beaucoup plus rapide.

Comment vérifier si mon appareil est 4G ou 5G ?

Vous pouvez le vérifier dans les paramètres de votre appareil. Attention : tous les fabricants n'utilisent pas le même menu de paramètres.


Procédez comme suit pour vérifier si votre appareil est compatible 4G :

  • iOS (Apple):
    • Allez dans Réglages > Données cellulaires - Options > Voix & données. Si l'option 5G/4G/LTE apparaît ici, votre appareil mobile est compatible 4G et 5G.
       
  • Android (autres marques):
    • Allez dans Paramètres > Connexions > Réseaux mobiles > Mode réseau. Vous pouvez voir ici si votre appareil mobile permet de sélectionner le mode 5G/4G/LTE. Si le mode 5G/LTE/3G/2G apparaît, votre appareil est compatible 4G et 5G.
    • Allez dans Paramètres > Réseau mobile > SIM1 > Type de réseau préféré. Vous pouvez voir ici si votre appareil mobile permet de sélectionner le mode 5G/4G/LTE. Si le mode 5G/4G/3G/2G apparaît, votre appareil est compatible 4G et 5G.

 

Où le réseau 3G sera-t-il déconnecté ?

Nous travaillerons région par région :  vous pouvez voir ici les zones dont nous nous occuperons dans les 6 prochains mois :

 

Région Période Code Couleur
Wetteren 15/1 Orange
Louvain 15/5 Bleu
Anvers / Malines / Gand 15/6 Vert
Thielt / Dendre / Lierre / Hasselt 15/9 Jaune
Namur 15/10 Jaune
Mons / Tournai / Charleroi / Wavre / Hautes-Fagnes / Verviers / Kust / Saint-Nicolas 15/10 Rose

 

Combien de temps le réseau 2G restera-t-il opérationnel ?

Le réseau 2G d'Orange Belgium restera en service au moins jusqu'à 2028. Les dates de suppression de la 2G seront confirmées ultérieurement.

 

Le roaming sera-t-il impacté ?

Roaming à l’étranger : les appels ou SMS depuis l’étranger ne sont pas directement liés à notre abandon progressif, mais plutôt à celui prévu par les opérateurs locaux. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici. 
Roaming avec des numéros étrangers sur le réseau Orange : c’est toujours possible en 2G ou 4G (roaming VoLTE).

 

Questions spécifiques sur l’IoT (Internet of Things)/le Machine to Machine (M2M, Matma)

Notre entreprise dispose d’applications IoT fonctionnant en 3G. Que va-t-il se passer ?

De nombreuses applications IoT ont migré vers la 4G et la 5G ces dernières années. Ces applications resteront connectées aux nouveaux réseaux au-delà de la fin de 2024 et ne seront donc pas impactées par le démantèlement du réseau 3G.
Ce ne sera pas le cas pour les applications IoT connectées au réseau 3G. Presque tous les modems 3G passeront en 2G en l’absence de couverture 3G. Les applications IoT seront donc toujours connectées, mais la bande passante inférieure pourra affecter les applications gourmandes en données.

 

Les modems IoT courent-ils certains risques ? 

L’abandon progressif d’un ancien réseau comporte toujours des risques. Nous en avons tenu compte dans nos analyses commerciales. Nous accompagnons nos clients IoT tout au long de la transition afin de limiter les risques qu’ils encourent. Nous prenons le temps de trouver les bonnes solutions.

Abandon progressif de la 3G : 99 % des modems 3G supporteront un retour à la 2G. Il se peut toutefois que certaines applications clients ne fonctionnent plus correctement en raison de la bande passante insuffisante disponible sur la 2G.

Abandon progressif de la 2G : il ne commencera que dans quelques années, les clients auront le temps de moderniser leur parc de modems. Dans la mesure où pratiquement plus d’opérateurs en Europe, en Amérique et en Asie ne prendront la 2G/3G en charge à long terme, il est peu probable que l’abandon progressif de la 2G entraîne des pertes.

 

Les entreprises actives dans le secteur de l’IoT devront-elles acheter un nouvel appareil ?

Certains clients M2M/IoT (en particulier dans le secteur automobile) ont déjà commencé à passer à la 4G/5G. Nous travaillons avec nos clients bien en amont pour leur garantir une transition optimale vers le meilleur appareil et la meilleure technologie.

 

Les SMS pour les applications IoT risquent-ils de disparaître avec l’abandon de la 2G/3G ?

Les services SMS seront totalement transparents pour l’utilisateur final. Il n’est pas question de les abandonner. Ils continueront d’exister (la structure d’un message SMS ne changera pas). Le centre SMS sera également maintenu dans une configuration virtualisée.
 



Cette page vous a-t-elle été utile ?